Muilu Marie, Héroïne de la foi Kimbanguiste

muilu

L’épouse du grand SIMON KIMBANGU participa véritablement à établir les fondations de l’église africaine la plus imposante et la plus organisée de l’histoire. Et on peut sans conteste affirmer qu’elle marqua le début du « kimbanguisme » et qu’elle en est le pilier. Invincible et téméraire, MAMAN MUILU ne fléchit jamais face aux intimidations et aux menaces des autorités coloniales mais suivit scrupuleusement les recommandations de son époux afin de poursuivre son oeuvre. Et si Simon Kimbangu est aujourd’hui reconnu comme l’un des plus grands prophètes d’Afrique, beaucoup ignorent encore l’impact extraordinaire qu’eut son épouse sur les événements qui suivirent son incarcération et son assassinat.

Muilu Marie Kiawanga Nzitani, fille de papa Mfuka du village de Nkamba et de mama Tuba du village de du village de Kingombe est née le 7 mai 1880 à Nkamba. Elle fut mariée pour la première fois à Ndompetelo Mpata Mia Mbongo, cousin de Simon Kimbangu, qui plus tard deviendra son époux. Ils vécurent ensemble durant plusieurs années et de leur union naquit une fille, Nkitudia Nelly.

Plus tard, lorsqu’il sentit sa mort proche, Ndompetelo fit appeler son cousin Simon et lui fit cette recommandation :

« Simon, je suis ton cousin. Je sens la mort approcher à grand pas, et lorsque je quitterai la terre des hommes, je souhaiterais que tu prennes comme épouse Marie Muilu. C’est moi-même ton cousin qui en a décidé ainsi, car je ne veux pas que Marie et ma fille soient désorientées. Voilà pourquoi en ce jour je te la confie, épouse-la ! ».

Après la disparition de Ndompetelo, les anciens du village se réunirent pour étudier les dernières volontés du défunt et voir comment les appliquer. Toutes les modalités furent arrêtées et une dot fut payée pour le deuxième mariage de Muilu. Ainsi, elle devint l’épouse de Simon Kimbangu et sa fille, Nelly Nkitudia, en devint la fille adoptive. Simon Kimbangu qui avait au départ songé à épouser une certaine Mademoiselle Mbangi, préféra plutôt accomplir les dernières volontés de son cousin en épousant coutumièrement Marie Muilu.  Et le 4 juillet 1915, juste après leur baptême, le couple se maria religieusement. La cérémonie du baptême se déroula à Ngombe-Lutete et le mariage religieux fut célébré au village de Masangi par le diacre Kusandanga de la Baptist Missonary Society de Ngombe- Lutete.

muilu-marie-3Vers 1918, Kimbangu se mit à monologuer régulièrement dans son sommeil. Et un jour, Muilu interrogea son époux sur ce fait pour le moins étrange: «Pourquoi donc parles-tu dans ton sommeil ? ». Ce dernier lui répondit que Jésus-Christ était en train de lui confier une très grande mission. A ces mots, Muilu ne put que l’encourager et lui faire la promesse de le soutenir quoi qu’il advienne. Ainsi, le 5 avril 1921 exactement, Kimbangu demanda à son épouse de faire retentir la cloche qui annoncerait le rassemblement des fidèles pour le premier culte matinal. Le 6 avril 1921 à 6h du matin, Muilu fit effet sonner la cloche,  et ce fut la coutume avant chaque culte.

Le 12 septembre 1921, un évènement viendra bousculer à jamais la vie du couple et le devenir de la congrégation : Kimbangu est arrêté par l’autorité coloniale belge, ce qui marque le début d’une période de péripéties pour Muilui et ses enfants, Kisolokele Charles Daniel, Dialungana Salomon et Diangienda Kuntima Joseph. Le 15 septembre 1921, ils sont tous arrêtés puis séparés les uns des autres. L’aîné, Kisolokele, est envoyé à Boma alors que Muilu et les deux autres enfants, Dialungana et  Diangienda, sont assignés à Ngombe Kinsuka à N’Kamba.

Le 3 octobre, le jugement rendu à l’encontre de Simon Kimbangu le condamne à mort. Mais avant son incarcération, il demande à voir sa femme et ses enfants. Sa requête est acceptée et la rencontre a lieu le 10 octobre 1921. C’est ce jour-là précisément qu’ il confiera à son épouse la mission de préserver l’église et de veiller sur les fidèles. Muilu Marie deviendra de ce fait la responsable officielle de l’église que nous connaîtrons plus tard comme l’Eglise kimbanguiste.

Durant sa mission, Muilu fit preuve d’un courage exemplaire, car en dépit de l’interdiction formelle de se rassembler en des lieux de prières, elle organisait clandestinement des rencontres à Ngombe Kinsuka depuis l’arrestation de Simon Kimbangu jusqu’à sa mort, à savoir entre  1921 et 1959.

muilu-marie-2On rapporte au sujet de Muilu Marie qu’elle était une femme remarquable, dotée d’un amour vrai et toujours prête à aider son prochain. Elle possédait un sens inné de l’hospitalité, bien qu’il manquait souvent à elle et à ses enfants de quoi se vêtir et se mettre sous la dent. Aussi, les mauvais traitements que les missionnaires belges lui infligeaient ne la décourageaient pas, bien au contraire, on la disait très forte moralement et spirituellement, sa foi lui permettant de surmonter chaque épreuve.

Le 12 avril 1959, Muilu octroie des cartes de catéchistes aux premiers responsables de l’Eglise Kimbanguiste dans le but de poursuivre l’œuvre laissée par son époux. Le même jour, elle délégua la direction de l’église à son fils Diangienda. Et quinze jours plus tard, le 27 avril 1959 exactement, Muilu rendit son dernier souffle et se fit enterrer après deux jours à Ngombe Kinsunka, soit le 29 avril 1959. Elle aurait déclaré avant sa mort : « Si je ne pars pas, cette situation ne changera guère ! La parole de Dieu doit s’accomplir ! » Et en effet, c’est après son décès que l’Église kimbanguiste fut reconnue officiellement par l’État colonial belge. C’était le 24 décembre 1959.

Si plusieurs personnages illustres de l’Histoire eurent à leur côté des femmes exceptionnelles,  il faut reconnaître que l’histoire tend à oublier l’impact et le rôle décisif qu’avait joué Muilui Marie, épouse de Simon Kimbangu, pendant sa mission, durant son incarcération et après sa disparition. En effet, derrière le prophète africain et le père-fondateur de l’Eglise kimbanguiste, se cachait en réalité une femme de haute estime, Muilu Marie,  dont le courage et la persévérance furent la pierre angulaire de l’Eglise kimbanguiste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s